Acheter son premier corset

Beaucoup d’entre nous sont séduites par ce vêtement si féminin mais malheureusement son prix nous pousse souvent a investir dans un « corset » de prêt à porter. Je ne vous lance pas la pierre, loin de là mais vous trouverez la plus part du temps des bustiers et non des corsets. Ce n’est pas grave en soit, seulement ce n’est pas le même vêtement et donc pas le même usage.

 

Photo : http://hdstudio.smugmug.com/

Le bustier est parfois doublé mais de manière légère avec une matière qui se détendra souvent au fil du temps. Son baleinage est léger et ne supportera pas beaucoup de torsion. Il est souple donc on se laisse aller et du coup les baleines se plient et nous obtenons le syndrome du « aïe ! La baleine me fait mal! » . En fait un bustier n’est pas fait pour être serré , il doit juste suivre les contours de votre corps et avoir à mon sens des baleines assez souples (mais pas cassable) pour leur permettre de bien reprendre leur position après chaque mouvement.

La logique du corset est différente, le vêtement ne doit pas s’agrandir dans le temps. C’est pour cela que la doublure utilisée doit être du coutil. Un tissage particulier, souvent réalisé en coton, qui ne bouge pas et ne se déformera pas. Le laçage peut être réalisé en serrant, c’est bien le corps qui va être contraint et non le corset qui va s’étirer. Les baleines restent droites et sont beaucoup plus nombreuses que sur un bustier. On peut parfois aller jusqu’à 12m ou 15m de baleine dans un seul et même corset !

Le laçage est important, il ne peut être remplacé par une fermeture éclair, comme vous allez serrer, il y a beaucoup de tension. Imaginez remonter une fermeture d’une jupe trop petite, impossible me direz-vous ! C’est pareil pour le corset, comme il va vous serrer un petit peu, il est plus petit que vous et donc la fermeture ne remontera pas et si par chance vous y arriviez, je ne parierai pas sur sa tenue toute une journée.

Serrage ? Oui, c’est souvent le but premier du corset, avoir un buste galbé, une taille fine, des seins soutenus. C’est donc son rôle et le serrage par laçage + le coutil qui renforce et ne bouge pas + les baleines qui maintiennent l’ensemble, le permettent aisément. Maintenant, ma vision du corset n’est pas puriste. Avant nos aïeules étaient congestionnées par un vêtement de torture appelé corset ! Alors faisons honneur à ce beau vêtement pour son esthétisme et non pour le coté tortionnaire ! Aujourd’hui perdre 5 à 8 cm de tour de taille est tout à fait possible sans souffrir.

Les baleines ? Parfois en plastique, parfois en métal, cela dépend de la physionomie et de ce que l’on veut faire de son corset. J’étudie avec vous ce que l’on utilisera. Mais quelle que soit la baleine, il faudra du maintien, de la rigidité et surtout pas de casse.

Pour les tissus, le coté apparent du corset peut être travaillé avec mille et une matières ! Cela sera vos envies et vos petites folies ! Vous pouvez même fournir le tissu si le cœur vous en dit. Pourquoi ne pas utiliser ce vieux jean, ou le motif de cette robe d’été qui traîne dans votre placard ?

A l’atelier ou à distance ?  Pour certaines, se déplacer à Cannes est compliqué et les kilomètres sont nombreux. Souvent le passage à l’atelier rassure les clientes car on peut essayer et discuter ensemble. Cependant cela fait 5 ans que je réalise les ¾ des commandes par « correspondance » et cela se passe très bien. Une fiche de mesure est disponible sur le site, je peux vous envoyer des échantillons, et je serais là pour une petite retouche au besoin !

 

La confection, elle ne se fait que par mes soins, à la machine et à la main suivant les étapes. Chaque commande est traitée en cas unique et sur mesure du patronage à la pose des oeillets.

C’est pour cela que le délai est souvent compris entre 1 et 2 mois car il faut attendre son tour dans la liste de commande.

Pour le coût, un corset sur mesure peut être réalisé à partir de 215€ (forme simple, tissu simple, 1 laçage dos).

Je pense avoir fait le tour de la question, mais n’hésitez pas à m’en poser d’autres pour être sereine lors de votre commande.

 

 

La fée méchante?

Kikou tout le monde! (fées, lutins, trolls…. et autres âmes errantes!)

Après 15 jours dans mon nouvel appart, je suis descendu à la cave… une cave au trésor surement… ça dépend pour qui : des tissus, des rubans, … des vieux mannequins sans valeur … mais en faisant un tour là bas, j’ai remonté ma presse à œillet, un rouleau de baleine, un rouleau de toile et quelques morceaux de tissus.

Donc mettez 50cm de tissu, 50 cm de toile, 8m de baleines, 18 œillets, une bobine de fil, une aiguille, du cordonnet et voilà sorti une ceinture …. et même une autre plus simple mais avec une broderie au ruban dessus … la première sur une création.

Un tour d’aiguille , un peu de patience et voilà deux nouvelles ceintures un seul laçage dos !

Vous voulez les voir ? mais qui a dit que j’étais gentille ? mon lutin? non, il sait depuis longtemps que je suis… méchante comme le blog de La Méchante (cf billet du blog : http://www.fee-corsetee.com/blog/2008/09/17/la-blogosphere-feminine/)

Donc non pas de photo pas de suite …. Il faut que je refasse le stock pour le jour où on trouvera cette nouvelle boutique ! je vous tiens au jus évidemment 🙂
Car en quittant Limoges je n’avais plus grand chose en rayon… beaucoup de travail en sur mesure et voilà pas de temps pour remplir les rayonnages 😦

Et puis des commandes qui sont déjà là donc du coup…

Ha au fait , certaines m’ont peut être entendues pousser mon coup de gueule contre l’anpe sur RTL hier … pendant Les Auditeurs Ont la Parole ? bref un grand moment …

Et si vous l’avez loupé … tant pis pour vous… moi méchante Huh??